Giacomo (1861) n’a sans doute jamais imaginé que sa décision d'abandonner la culture de l'olivier dans le domaine anscestral de l’Airole, en participant aux travaux de l’allemand Ludwig Winter, influencerait la vie et la pensée de ses descendants. Certes, il a su voir, dans génie précurseur du teuton, une lumière nouvelle et à la fois traditionnelle, à un moment où la passion pour la nature a fusionné avec l’art du jardinage. La sensibilité esthétique en a ensuite été la plus haute expression, et s’est traduite par les magnifiques parcs de la Côte d’Azur, culminant dans la sagesse architectonico-botanique de Hanbury.

Pendant vingt ans, Giacomo resta aux côtés de Winter, auprès duquel il sera rejoint par Bartolomeo (1884). Et c'est précisément Bartolomeo, passionné par la culture de plantes tropicales et vivaces, qu'il avait appris à connaître et à aimer au cours de sa période de maîtrise, qui a décidé en 1910 de fonder la mise en place de l'horticulture florale B. Pallanca. A partir de 1910 et pendant cinq ans, Bartolomeo cultive et vend des plantes ornementales et fleurs coupées, jusqu'à ce que la première guerre le sépare de sa ferme. De retour à son occupation, Bartolomeo travailla dur pour réorganiser la société, ajoutant la culture traditionnelle des cactus verts, choix courageux étant donné que nul autre entreprise n’avait encore jamais commercialisé de plantes succulentes.

En parallèle à cette activité, Bartolomeo s’est dédié à la collecte des espèces et des spécimens les plus rares, les acclimatant au  Monte Nero à Bordighera. Le temps passe, et Bartolomeo est rejoint par Giacomo (1910). L'expérience mûre de  Bartolomeo, couplée à la fougue entreprenante de Giacomo donna ouvertement une connotation industrielle à l’entreprise Pallanca. Elle s’orienta alors exclusivement vers le secteur des cactées.

B. Pallanca de Bordighera sait immédiatement s'imposer au niveau national et international grâce au sérieux de son propriétaire et l'exclusivité de sa production, gratifiée de trente-deux premiers prix et trente-six médailles d'or dans les grands salons européens (Londres, Paris, Hambourg, Crochets , Liège, Francfort, Rome, Turin).

Pendant ce temps le jardin de la Montagne Noire s’est enrichi de beaux spécimens rares et contribue à la création des grands jardins botaniques d'Europe et du parc exotique Montjuich à Barcelone. Le jardin est une destination obligatoire pour les savants et les amateurs d'équilibre. A partir de 1989 grâce au travail de Bartolomeo (1944) et aux conseils de Giacomo, le jardin organisé de manière plus agréable encore et accessible au grand public, est ouvert à la visite. Tout un chacun peut alors visiter et admirer sa beauté naturelle : On longe la pente de grès, plus ancienne preuve d'une inondation passée, on monte les escaliers taillés dans le roc qui courent entre les terrasses caractéristiques contenues par des murs en pierre. Les parties les plus impressionnantes, comme la plus petite forme rare, en font jardin bariolé unique entouré par la mer.

book now

Réservez :

 

HOTEL FIRENZE ***
RISTORANTE DA LUISA

Corso Regina Margherita, 97
18014 Ospedaletti - Sanremo
Riviera dei Fiori - Italia
phone (39) 0184.689.221
eMail firenze@azurline.com

riviera-dei-fiorimarch quality hotel

wi-fi free hotel ospedaletti